Sous COMMISSION LITURGIE St Jacques

Solennité de la Sainte Trinité

SOLENNITE DE LA SAINTE TRINITE

 

Entreprise périlleuse, difficile qu'est la nôtre en ce jour.

Savoir ce qu'il y a en Dieu ; connaître ce que Dieu ' a dans son ventre' s'avère à l'abord une prétention exorbitante…

En effet, même l'Homme insignifiant de par sa condition, ne saurait être cerné, connu totalement à plus forte raison chercher, quêter à connaître à Dieu, à accéder à Dieu…

'Dieu l'au-delà de tout créé' comme le chante une hymne du temps de carême ou cette autre hymne de l'office des lectures (mercredi 1) qui dit :

 

«O Toi, l'au-delà de tout !

N'est-ce pas tout ce qu'on peut chanter de toi ?

Quelle hymne te dira, quelle louange ?

Aucun mot ne t'exprime.

 

Tu dépasses toute intelligence.

Seul, tu es indicible…

Car tout ce qui se dit est sorti de toi…

Tout ce qui se pense est sorti de toi !

Tu es tout être et tu n'en es aucun.

Tu as tous les noms, et comment te nommerais-je,

Toi le seul qu'on ne peut nommer… ? »

 

Notre tache est ardue en ce jour où il faut parler de Dieu…Mais il y a bien de circonstances atténuantes à notre faveur si certains restent sur leur faim car on ne saurait épuiser le mystère de Dieu.

 

Dire mots sur Quelqu'un qui est 'ça' et en temps 'pas ça'

Que savons-nous de Dieu ?

Que de bribes d'éléments rapportés ici et là dans les approches et tentatives humaines.

 

Nous savons qu'Il est Grand, qu'Il a le ciel pour demeure…que les hommes lui doivent révérence à travers des cultes…qu'Il est tendre et miséricordieux, lent à la colère et plein d'amour (ici même, ce sont des données révélées).

 

Plusieurs humains croient en son existence…à l'existence de cet Etre transcendant…

Les statistiques de 2005 sur les religions donnaient environ 58% de croyants en un Etre Suprême, ordonnateur de tout…Et environ 33% _ les chrétiens donc_ affirment qu'en ce Dieu Unique, il y a trois (3) personnes.

 

A suivre ces 33% de croyants, on se rend compte que les méninges doivent s'entrechoquer, se bousculer pour comprendre Dieu…

 

Que disent-ils ?

 

Ils soutiennent, en effet, qu'il y a un Père, un Fils, un Esprit…que le Père est Dieu, le Fils est Dieu, que l'Esprit est Dieu…La somme faite, logiquement, on devrait avoir trois dieux mais ils soutiennent que non.

Bon ! Et ils ajoutent que le Père n'est pas le Fils ; que le Fils n'est pas le Père ; que le Père est dans le Fils ; que le Fils sort du Père, qu'il est égal au Père…Mais le Fils lui-même avance que le Père est plus Grand que lui ; que le Père et Lui ne font qu'UN...

 

Ce sont là des morceaux choisis pour dépeindre la relation entre le Père et le Fils.

 

Que dire de l'Esprit ? Il  est différent du Père et du Fils soutiennent-ils mais qu'Il leur est égal…Qu'Il procède du Père et du Fils…etc.

 

La raison humaine est à genoux. Notre entendement est dépassé…Disons : ' de Dieu, laissons Dieu se dire.'

 

Le mystère de la sainte Trinité, c'est Dieu lui-même qui lève un pan pour nous permettre de voir ce qu'Il a en lui…

Il faut porter les lunettes de la foi en Jésus-Christ.

 

La foi en Jésus-Christ nous a donné de progresser dans la découverte d'un Dieu UN et TRINE.

 

Jésus, en effet, parut et tout changea.

De son passage parmi les hommes, on a remarqué qu'avec Dieu, Il menait une vie d'intimité…Il semblait même bien familier, très familier de Dieu… « Père…Abba… 'Petit papa'… »

 

A ses apôtres, Il fait même partager cette relation avec Dieu : « Notre Père… »

 

Au plus fort de la souffrance, Il dit : « Père, entre tes mains, je remets mon esprit… »

 

Lui-même, à mots teintés, voilés dit : « Je suis ».

 

Quand Il ressuscite, il est clair, manifeste que Dieu est avec cet homme.

 

A la pentecôte, les apôtres reçoivent l'Esprit de Jésus…Ils ont désormais en eux celui que Jésus avait en lui…celui par  qui Jésus était ce qu'Il disait. Cet Esprit les conduit aux mêmes actes. C'est bien l'Esprit de Jésus mais Il ne peut pas être que l'Esprit de Dieu, car Dieu seul peut donner son Esprit.

 

Nous, nous ne pouvons pas donner notre esprit car il est ce qui est absolument personnel.

Je puis donner de ma science, de ma culture mais donner mon esprit est absolument impensable.

 

Jésus, cet homme qui est Dieu dit « Tu » à Dieu. Dieu parle à Dieu. Dieu se dit « envoyé » de Dieu. Dieu a pour «  nourriture de faire la volonté de Dieu ».

 

Il y a donc une dualité en Dieu.

 

Et l'Esprit dont Il a parlé…Il est lui aussi Dieu. C'est la présence discrète mais agissante de Dieu dont les fruits sont : amour, bonté, douceur, foi, largeur d'esprit etc.

 

La Trinité, c'est une donnée révélée…Les plus sceptiques et les amoureux de la dialectique et de la controverse rationnelle tant dans le domaine profane que religieux diront : « on n'est pas très avancé…Qui nous dit que ces données dites révélées sont vraies ?... »

 

D'accord, raisonnons.

L'eau, selon les conditionnements, peut-elle être liquide, solide et gazeuse ?

 

Aux juifs : vous dites, Dieu est UN. C'est que de toute éternité, Il devrait s'ennuyer puisque la solitude était son 'quotidien'…Et pourtant :

Cf. « Faisons l'Homme à notre image… »

          « L'Esprit de Dieu planait sur les eaux… »

          « Il crée par la Parole… » Or « le Verbe a pris chair… »

 

Aux musulmans : vous dites que Dieu est Amour. Or pour aimer, il faut être au moins deux (2). Ou encore que Dieu est Tout-puissant. Dites-nous, de quelle puissance, Il est puissant ? Parce que devant un être puissant, il est recommandé d'être prudent. La plus élémentaire sagesse est de se méfier.

La puissance est un attribut de l'amour qui requiert diversité mais qui s'accommode avec unité et fécondité.

 

          Et nous qui sommes habitués au dogme de la Trinité, je vais poser brutalement une question : « Si par impossible, l'Eglise vous disait que Dieu est une seule personne et non plus Trinité, qu'est-ce que cela changerait à vos existences ? »

 

          Moi, ma réponse ? CATEGORIQUE : Je serais athée. Si Dieu n'est plus Trinité, on ne comprendrait plus rien à rien. Si Dieu n'est plus Trinité, l'Incarnation devient un mythe et si l'Incarnation est un mythe, nous ne sommes pas sauvés.

 

Moi, je ne crois pas à un Dieu solitaire, despote, dramaturge suprême qui manoeuvrerait les marionnettes que nous sommes dans une tragicomédie humaine…qui fige, court-circuite les libertés…

 

Je crois plutôt en un Dieu parce qu'Amour, respecte notre liberté ; et parce qu'Amour, ne peut qu'être plusieurs en lui-même et qui vit ce qui recommande aux hommes à savoir la paix, l'unité, l'amour…

 

          En cette fête de la Famille de Dieu, quels enseignements pour nos familles ?

 

          « Le Père est plus grand que moi…le Père et moi ne sommes qu'UN…L'Esprit procède du Père et du Fils…Il reçoit même adoration et même gloire… »

 

Nous avons là une lumière pour vivre nos relations interpersonnelles dans nos familles nucléaires et dans notre

grande famille humaine qu'est la société.

 

L'unité est possible dans la diversité.

 

Le respect d'un certain ordre…Le respect des aînés, le respect des anciens, le respect  des plus âgés…le culte des anciens…le respect des symboles…Comment comprendre les violences de tout acabit sur les anciens…On les bafoue, les piétine…Savoir célébrer nos anciens…Savoir honorer ceux qui ont construit, bâti pour qu'aujourd'hui soit…La jeune génération doit savoir gré aux anciens…et les jeunes ont à accepter d'apprendre auprès d'eux.

 

          Mais ce respect, chers anciens qui n'êtes des 'has been' nullement, se veut réciproque…

 

          Dans le mystère de la Trinité, le Père respecte le Fils en lui faisant confiance…Et le Fils le lui rend bien…Il faut donner au fils de grandir…

 

          Que de clashes, de heurts, de crises, de tensions communément appelés 'conflits de générations'…parce que la nostalgie enivre certains…

          Aujourd'hui n'est pas vide mais Dieu veut qu'aujourd'hui se construise dans un savant alliage de vos apports_ vous ou nous anciens _et l'apport des jeunes qui n'a pas à être déprécié, dévalorisé…

          Le Père est dans l'ombre mais Il assiste le Fils… Le Père 'booste' le Fils, le Père est comptable de l'action du Fils et s'en réjouit…parce que la Gloire du Fils, c'est la Gloire du Père…

          Le Père ne suffoque pas le Fils par des interventions, répétées,  intempestives, inopportunes…à la limite l'infantilisant, le ridiculisant, l'humiliant…pour faire savoir qu'après tout, c'est lui le Père…Que d'humiliations : causes de la désintégration de nos familles.

On ne peut pas être croyant si on ne sait pas prendre le risque de la confiance en l'être le plus déchu...

 

          Il y a eu le temps du Père, le Temps du Fils et le Temps de l'Esprit….C'est peut-être le temps du fils qui n'a pas à être enfermé dans un conservatisme figé mais doit être aidé à croître dans l'observance des valeurs essentielles.

Le Père encadre le Fils, encore une fois, sans l'étouffer, le suffoquer.

 

          Fête de la sainte Trinité, fête de l'ouverture...fête du don…

 

          Le Fils accepte de s'ouvrir au Père dans l'obéissance…le Père s'ouvre au Fils parce qu'Il donne… et Il donne à jets saccadés, abondamment…Le Fils aussi est un bon donneur… (Contrairement à nous spécialistes en rétention...mauvais canaux, de véritables digues) l'Esprit procède…donc Il est ouvert…et Il donne aussi à profusion mettant la joie dans les coeurs…Car le don rime avec joie : « Il y a plus de joie à donner qu'à recevoir. »

 

          Fête de la célébration d'un pont…

 

En cette fête de la famille trinitaire, il faut des ponts, des constructeurs de ponts…permettre aux uns d'aller vers les autres…

 

          Nous voulons lancer un appel strident, pressant qui aura senteur et donc valeur de remède pour nos familles si nos sœurs, nos mamans acceptent de prendre le navire du dépassement, de prendre la hauteur sur certaines choses…

 

          Soyons d'accord entre nous …Vivons dans la paix…en embarquant dans le véhicule de l'ouverture confiante aux autres, au respect les uns des autres sans complexe.

 

          Donnons ce que nous avons reçu du Père, du Fils dans la communion de l'Esprit.

 

          Que la grâce de Jésus Christ, l'amour de Dieu le Père et la communion de l'Esprit soit avec vous maintenant et tous les jours de votre vie. AMEN.

 

Abbé V.De Paul




20/05/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 178 autres membres