Sous COMMISSION LITURGIE St Jacques

Immaculée Conception

IMMACULEE CONCEPTION

« La Bienheureuse Vierge Marie a été au premier instant de sa conception préservée intacte de toute souillure du Péché Originel par une grâce et une faveur singulière du Tout Puissant en vue des mérites de Jésus Christ, sauveur du genre Humain »

Voici frères et soeurs proclamée solennellement la vérité de foi, le dogme qui nous rassemble ce soir à savoir :

Le dogme de l'Immaculée Conception.

Quel est sons sens ?

Quand a-t-il été formulé ?

Quel est le message qui nous est adressé aujourd'hui, nous qui célébrons la Vierge Marie ?

Voici présenté le fil conducteur de notre enseignement de ce soir.

A grands traits, retenons pour l'heure que le dogme de l'Immaculée Conception met en relief la création de Marie sans le Péché Originel. Péché Originel qui depuis Adam et Eve se transmet de génération en génération.

L'homme dès sa conception porte en lui le sceau de la fragilité de la condition humaine. Les hommes sont tous pécheurs ou presque.

Le Christ, vrai Dieu et vrai Homme, a été semblable à nous en tout, excepté le péché. Le Christ est le Saint par excellence. A coté de lui, il y a Marie, la Sainte. Nous célébrons donc la Sainteté de Marie depuis le premier instant de sa vie et nous savons également que la vie commence dès la conception.

Le dogme qui nous rassemble ce soir est l'une des deux dernières définitions mariales catholiques.

Une question de théologie aux catéchistes. Quels sont les deux derniers dogmes acceptés par l'Eglise Catholique ?

(Aucune réponse dans la salle)

Réponse : L'IMMACULEE CONCEPTION et L'ASSOMPTION.

Le dogme de l'Immaculée Conception, a été formulé en 1854 par le Pape Pie IX. Mais il faut savoir qu'avant la proclamation de ce dogme, la piété populaire, depuis des siècles célébrait la fête de l'Immaculée Conception. Les fidèles voyaient déjà en Marie le chef-d'œuvre sorti des mains de Dieu.

C'est elle en qui Dieu a voulu, de la même façon qu'il a réuni toutes les eaux en une masse qu'il a appelé « MER », oui Dieu a voulu réunir toutes ses grâces en une personne : « MARIE ». "Myriade de grâces, foultitude de grâces etc".

J'aime beaucoup cette idée : Dieu a réuni toute ses grâces en une seule personne qu'on appelle Marie. Le passage qu'on vient de lire de l'évangile de Saint Luc dit : « Comblée de grâces ». Ce qui veut dire remplie.

Quand c'est rempli on ne peut plus rien ajouter, n'est ce pas ?

Cependant soulignons que le cheminement qui a conduit à la formulation du dogme fut long et difficile. Le dogme de l'Immaculée Conception constitue l'un des points de friction qui nous oppose aux protestants, aux réformateurs.

Leurs différents reproches pourraient se recouper en cette question :

-        Au nom de quoi Marie est elle Immaculée Conception ? D'ailleurs quelles sont les références bibliques qui en parlent ?

En outre il faut relever que même dans l'Eglise Catholique, la question n'a pas toujours fait l'unanimité. Ainsi, Saint Bernard qui était un grand dévot de Marie s'opposait à l'introduction de cette fête au nombre des fêtes Chrétiennes. En effet, pour lui, comment pouvait-on concilier l'idée du rachat de Marie par Jésus Christ, comme c'est le cas pour nous tous. Jésus Christ en qui seul réside notre salut ?

Qu'est ce que cela veut dire ?

En termes plus simples, si Marie est Sainte depuis sa conception, c'est qu'elle n'a pas été sauvée par les effets de la Passion, de la Mort et de la Résurrection. Or tous, nous sommes sauvés dans le Christ

Jésus Christ par qui tous les hommes sont sauvés, qu'ils soient musulmans, bouddhistes, bossonistes…, qu'ils le veuillent ou non, tous les hommes sont sauvés par Jésus Christ. « Nul ne parvient au Père sans passer par moi » dit-il. C'est un mystère dont lui seul a le secret.

Au niveau purement profane, on pourrait trouver des objections. En effet, des gens déduisent que l'acte de génération au moment de l'accouchement, serait normalement quelque chose d'impur ou une cause de souillure.

Les matrones et les sages femmes pourraient ici en témoigner à suffisance.

Comme vous le constatez, au niveau scripturaire, c'est-à-dire au niveau de l'Ecriture, au niveau de la tradition, au niveau purement profane, il y avait; il y a problème.

Nous estimons que ce procès qui est fait à ce dogme Marial n'a pas sa raison d'être. En effet, toutes ces objections sont les conséquences d'une mauvaise perception et d'une mauvaise compréhension.

Certes, il nous faut respecter les hommes dans leurs démarches mais nous ne devons pas nous crisper devant leurs sensibilités.

Soyez fiers, Chrétiens Catholiques, de votre foi.

Ayons les éléments pour en parler sans gêne. C'est ce que nous allons essayer de faire en levant toute équivoque et saisir le sens et la portée du dogme de l'Immaculée Conception.
On va faire un peu de théologie. Les gros mots vont sortir.

Quand on approche de plus près le dogme, des points essentiels sont à noter.

D'abord : Marie a été préservée dès le 1er instant.

Question: Par qui ?

Réponse : Par Dieu.

Question: Pourquoi ?

Réponse : En vue d'accueillir le Saint par excellence, celui qui devait apporter le salut.

Comment lui le Saint, pouvait-il naître dans un habitacle souillé, dans une demeure désordonnée par le péché?

Et quand nous savons que le Christ plus tard va se montrer très exigeant dans l'ordre qui doit régner dans la maison de Dieu, nous comprenons la NECESSITE de garder SAINT le SEIN qui devait l'accueillir.

Ensuite, en lisant de près,

    D'une part, le dogme ne dit pas que l'Immaculée Conception est méritoire, ou qu'elle est un mérite de la Vierge. La Vierge n'a aucun mérite. La vierge n'a pas mérité. L'Immaculée Conception est une pûre grâce de Dieu, une faveur singulière. Ce n'est pas d'elle-même, qu'elle est Immaculée Conception, mais parce que Dieu l'a voulu.

    D'autre part, parce que Marie a été choisie par Dieu pour être la mère de son fils, elle ne fut donc pas exposée comme nous, comme tous les êtres humains, à la contagion du péché. Mais elle fut dès le début enveloppée toute entière par l'amour et la grâce de Dieu.

L'Immaculée Conception est d'abord une conséquence de la maternité divine de Marie. C'est parce que Marie est réellement « MERE DE DIEU », « Mère de Jésus vrai Dieu et vrai Homme, lui le Saint par excellence, lui le seul Saint » qu'elle se trouve remplie de la grâce de Dieu.

Retenons donc, frères et sœurs, que la Conception Immaculée est la retombée de la Sainteté unique du Fils sur la Mère. C'est parce qu'elle doit recevoir le Saint qu'elle est Sainte, qu'elle est remplie de GRACES.

Si elle est remplie de grâces, c'est qu'il n'y a plus de place pour le péché, tout en elle est Saint.

Dites moi alors, le verset « Tu es comblée de grâce » qu'on vient de lire tout à l'heure, ne milite t-il pas en faveur du dogme ?

Marie avait été déjà transformée par la grâce de Dieu avant l'Annonciation.

En outre, pour répondre à l'objection de ceux qui posent le problème du rachat de Marie par Jésus, si elle est déclarée « Sainte » avant la Passion, la Mort, la Résurrection du Christ, mais l'action rédemptrice s'exerce par anticipation.

C'est par anticipation que Marie a été préservée de manière exceptionnelle de tout contact avant le péché.

De même que nous admettons que tous les hommes avant Jésus, tels que les Patriarches, les Prophètes sont sauvés dans le Christ, par le Christ, de même, il faut croire qu'étant donné que le salut du Christ est atemporel, c'est-à-dire qu'il n'est pas lié au temps et coextensif, c'est-à-dire qu'il s'étend à tous les siècles et ages, Marie également a été sauvée par le Christ. Il y a eu un effet rétroactif, pour parler comme les scientifiques.

Que retenir par rapport au sens de l'Immaculée Conception ?

Retenons que : Marie parce qu'elle devait porter le Saint par excellence, elle a été conçue sans péché afin de porter en elle le Saint.

Ainsi cette Sainteté a-t-elle été proclamée par l'Ange Gabriel : « Réjouis toi comblée de grâces ! »

Elisabeth, sa cousine dira : « Tu es bénie entre toutes les femmes » parce qu'elle a entrevue la Sainteté de sa parente. L'Esprit Saint amènera Marie à prophétiser « Toutes les générations me diront bienheureuse ». Oui 2000 ans après, nous célébrons donc celle qui n'a jamais connu la moindre souillure du péché. Celle qui n'a jamais subi la domination du démon.

« Yeux connaît bagage qui est lourd » dit-on ici.

L'ennemi et Marie : Y a pas match ! Il connaît !

Il a tellement peur de voir sa tête écrasée continuellement qu'il n'ose pas s'approcher d'elle. Aussi s'active t il à éloigner tous ceux qui voudraient Marie pour refuge et Paratonnerre.

Nous célébrons aujourd'hui celle qui a toujours vécue sous la coupe de Dieu : « Je suis la servante du Seigneur »

Etre Saint, c'est vivre pour Dieu. Le Christ dit : « Ma nourriture – vitale – faire la volonté de Dieu » Etre Saint veut dire : « Faire la volonté de Dieu ».

Frères et soeurs en fêtant l'Immaculée Conception, nous célébrons la Sainteté à laquelle nous sommes appelés.

Je le dis, le répète, le ressasse, notre vocation de Chrétien est un appel à la Sainteté.

En célébrant, l'Immaculée Conception, nous célébrons ce cœur de Marie qui a été tout tourné vers Dieu, ce cœur qui s'est laissé possédé, séduit, habité, rempli, envahi par Dieu.

Avons-nous bon cœur à St Jacques ?

Nous aussi, laissons notre cœur être habité par Dieu car l'homme vaut ce que vaut son cœur. En d'autre termes : Le tout de l'homme est dans son cœur.

Notre coeur est à la fois le siège de l'amour, le siège de la haine, et celui de la méchanceté.

Si notre cœur est noir, semblable à du charbon, il faut savoir que Dieu n'habitera jamais ce lieu.

Si notre cœur rivalise avec la saveur épicée du piment il faut savoir que Dieu ne viendra pas en nous parce qu'il risque de se « brûler les yeux ».

Oui frères et sœurs, bien aimés, Marie nous est donnée comme un miroir pour orienter notre marche vers la Sainteté. Marie est la voie sûre qui mène au Christ. Elle nous invite à convertir notre cœur d'où sortent dit le Christ "Mauvais propos, débauche, vols, meurtres, adultère, cupidité, orgueil, envie, diffamation" etc.

Ne soyons pas des dévots extérieurs, de la Vierge qui se contentent de multiplier les prières du chapelet, les participations à la messe et dont le cœur est pourtant loin de Dieu.

Evitons également d'être des dévots présomptueux qui malgré nos dévotions nous nous complaisons dans nos faiblesses, nos péchés. Marie n'aime pas ça.

Certes nous sommes fragiles, mais renouvelons sans cesse les efforts pour éliminer, supprimer, limer ces faiblesses, tout ce qui, en notre vie n'exhale pas la Bonne Odeur, la Suave Senteur, le Parfum de la Sainteté pour qu'au terme de notre vie nous puissions

avec Marie,

vivre avec le Saint par excellente,

le Christ notre Seigneur

pour les siècles des siècles.

Par le Père Vincent de Paul

Vendredi 08 décembre 19 heures. Messe de l'Immaculée Conception



09/12/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 178 autres membres