Sous COMMISSION LITURGIE St Jacques

jeudi 01 janvier 2009

Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle. Jn 6, 68



Solennité de Sainte Marie, Mère de Dieu


Saint(s) du jour : Ste Marie,   St Vincent Strambi, évêque (+ 1824)

Voir le commentaire ci-dessous, ou cliquer ici
Saint Maximilien Kolbe : « Lorsque les temps furent accomplis, Dieu a envoyé son Fils ; il est né d'une femme » (Ga 4,4)


Livre des Nombres 6,22-27.

Le Seigneur dit à Moïse : « Voici comment Aaron et ses descendants béniront les fils d'Israël : 'Que le Seigneur te bénisse et te garde ! Que le Seigneur fasse briller sur toi son visage, qu'il se penche vers toi ! Que le Seigneur tourne vers toi son visage, qu'il t'apporte la paix ! ' C'est ainsi que mon nom sera prononcé sur les fils d'Israël, et moi, je les bénirai. »


Psaume 67(66),2-3.5.7.8.

Que Dieu nous prenne en grâce et nous bénisse, que son visage s'illumine pour nous ;
et ton chemin sera connu sur la terre, ton salut, parmi toutes les nations.
Que les nations chantent leur joie, car tu gouvernes le monde avec justice ; tu gouvernes les peuples avec droiture, sur la terre, tu conduis les nations.
La terre a donné son fruit ; Dieu, notre Dieu, nous bénit.
Que Dieu nous bénisse, et que la terre tout entière l'adore !


Lettre de saint Paul Apôtre aux Galates 4,4-7.

Mais lorsque les temps furent accomplis, Dieu a envoyé son Fils ; il est né d'une femme, il a été sous la domination de la loi de Moïse pour racheter ceux qui étaient sous la domination de la Loi et pour faire de nous des fils. Et voici la preuve que vous êtes des fils : envoyé par Dieu, l'Esprit de son Fils est dans nos coeurs, et il crie vers le Père en l'appelant « Abba ! ». Ainsi tu n'es plus esclave, mais fils, et comme fils, tu es héritier par la grâce de Dieu.


Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc 2,16-21.

Quand les bergers arrivèrent à Bethléem, ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire. Après l'avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet enfant. Et tout le monde s'étonnait de ce que racontaient les bergers. Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son coeur. Les bergers repartirent ; ils glorifiaient et louaient Dieu pour tout ce qu'ils avaient entendu et vu selon ce qui leur avait été annoncé. Quand fut arrivé le huitième jour, celui de la circoncision, l'enfant reçut le nom de Jésus, le nom que l'ange lui avait donné avant sa conception.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Commentaire du jour :

Saint Maximilien Kolbe (1894-1941), franciscain, martyr
Conférence du 26/11/1938 (trad. Villepelée, La Mission de l'Immaculée, Lethielleux 2003, p. 24)

« Lorsque les temps furent accomplis, Dieu a envoyé son Fils ; il est né d'une femme » (Ga 4,4)


      Lorsqu'on regarde l'Immaculée, on éprouve dans le coeur le besoin de s'approcher d'elle... Ceux qui l'aiment et ceux qui écrivent à son sujet s'arrêtent pour voir qui elle est, même s'ils ne la connaissent pas en profondeur. Qui est-elle par rapport à Dieu le Père ? Il est son créateur, bien sûr ; elle déclare elle-même : « Je suis la servante du Seigneur » (Lc 1,38). Mais qui est-elle encore ? Elle est la préférée du Père éternel. On ne peut pas concevoir cela ; les mots humains n'arrivent pas à l'exprimer.

      Le Père céleste a voulu que la deuxième personne de la Trinité, son Fils, ait pour mère, dans le temps, l'Immaculée. Elle est vraiment la Mère du Fils de Dieu ; chose difficile à comprendre ! Il faut que nous soyons très unis à la Mère de Dieu pour comprendre plus profondément ce mystère. La Vierge Marie ne peut pas être comparée aux autres saints du fait qu'elle est la Mère du Fils de Dieu, vraiment Mère de Dieu... Être créé par Dieu, être enfant d'adoption : cela, on peut encore le comprendre. Mais être vraiment la Mère de Dieu dépasse toute notre intelligence... C'est une vérité de foi que l'Immaculée est réellement la Mère de Dieu et non seulement la mère de l'humanité de Jésus.

      Par rapport à l'Esprit Saint, elle est son Épouse. Il n'est pas possible de concevoir cela non plus ! Le Saint Esprit s'est tellement uni à l'Immaculée qu'elle forme avec lui comme un seul être... En tout cela, notre intelligence ne suffit pas, car la Trinité est infinie. Et même si nous avions une connaissance parfaite, il y a une distance infinie entre ce que nous savons de la Sainte Trinité et ce qu'elle est en réalité. Au ciel, plus tard, nous découvrirons bien mieux ce mystère. Même après des milliards et des milliards d'années, cette connaissance restera toujours limitée, si bien qu'il faudra l'éternité pour arriver à une connaissance parfaite.


02/01/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 178 autres membres