Sous COMMISSION LITURGIE St Jacques




Les couleurs liturgiques

0 appréciations
Hors-ligne
Pourquoi et en fonction de quoi, les prêtres portent des soutanes de couleur différentes? Y a til des grades entre les prêtres et est ce pour répondre à leur grades?

Les catholiques sont en général membres d'une paroisse administrée par un curé qui peut être secondé par un autre prêtre appelé vicaire. Les paroisses d'un territoire donné forment un diocèse à la tête duquel se trouve un évêque. Les évêques sont nommés par le Pape
L'Eglise catholique est hautement hiérarchisée. Théologiquement parlant, la hiérarchie se base sur les trois degrés du sacrement de l'ordre: diaconat, prêtrise, épiscopat. Ainsi donc, nous trouvons dans cette église une structure sacerdotale allant des diacres au Pape, Evêque de Rome. Toutefois, l'Eglise, au long de son histoire a développé une structure de juridiction comprenant de haut en bas le Pape, les membres de la curie romaine, les cardinaux, les légats pontificaux, les nonces apostoliques et les délégués apostoliques.
Ainsi donc nous avons
Le Pape
Les cardinaux
Les Archevêques
Les Evêques
Les Prêtres
Les Diacres
Ils faut noté que les ornements vestimentaires sont différentes en fonction de votre rang.
Brève L’histoire des couleurs dans la liturgie : l’Eglise primitive a d’abord privilégié un « blanc pur » Il a fallu attendre 1200 pour que le pape Innocent III promulguât une instruction à ce sujet, renforcée quelque trois siècles plus tard par Pie V. Dans l’Eglise catholique, l’aube (longue tunique de lin) et le cordon (qui serre la tunique) sont toujours de lin blanc ; en revanche, la chasuble (sorte de manteau court, ouvert en haut pour passer la tête et sous les bras), le manipule (bande de tissu fixée au bras gauche) et l’étole (sorte d’écharpe retombant en forme de croix sur la poitrine) sont faits de même étoffe, mais de couleurs diverses : blanc, rouge, vert, violet, noir, rose ou doré. Les significations sont les suivantes :
— le blanc est la couleur de l’innocence et de la pureté ; il intervient pour les fêtes du Seigneur, de la Vierge, des Anges et de tous les saints qui n’ont pas été martyrisés ;
— le rouge symbolise le feu et le sang ; c’est la couleur des martyrs, du Saint-Esprit, de la croix et des apôtres. On le retrouve à divers moments de l’année, pour des fêtes isolées, mais il n’est jamais arboré en continu plus longtemps.
— le vert symbolise la vie. Il est présent pour quelques dimanches mineurs, après l’Epiphanie et Pâques.
— le violet est symbole de mortification et de pénitence. Il est porté pour le temps de l’Avent, celui du Carême, ceux des Quatre-Temps qui ouvrent chacune des saisons, pour les Vigiles et pour la procession des Rogations.
— le noir est la couleur du deuil. Il est arboré pour le Vendredi-Saint, la Toussaint et la messe des morts.
— le rose marque les pauses joyeuses dans les temps de jeûne et de pénitence.
— l’or est permis pour les jours de fête liturgiques. Il peut remplacer le blanc, le rouge et le vert, mais jamais le noir.

0 appréciations
Hors-ligne
Je suis très intéressée par la réponse de Arsène à la question de Caro. Arsène est-il prêtre ou simple laïc ? doit-on considérer tes réponses comme celles que donne l'Eglise ou bien comme une simple contribution ?
A ce propos, j'aimerais que tu me dise si possible dans quel document tu as pris ses informations, et surtout si les couleurs noir et rose sont actuelles car les couleurs que je connais sont le blanc, le rouge, le violet et la couleur or qui aurait d'après moi la même valeur que le Blanc.
Je suis profane, alors ce que je dis n'engage que moi. Merci
Félicitations pour ce site. Il est bien fourni en informations. Félicitations à M. DEFFAND.
Je suggère, bien que ce site soit celui de la liturgie, qu'on ait une vue d'ensemble, de la paroisse, une vue du Saint Patron également.
Nous sommes tous dé

Depuis le Vatican II, le calendrier liturgique catholique détermine les activités liturgiques (messe, liturgie des heures) à faire chaque jour. À l'image du calendrier civil, un ensemble de règles permet de connaître le temps liturgique et les fêtes liturgiques. Une importante phase de modifications s'est effectuée à la suite du deuxième concile: Vatican II, Il arrive même que l’on y propose plusieurs possibilités de choix pour certaines circonstances. Mais la détermination de celles-ci n’est pas nécessairement symbolique ; elle peut être parfaitement arbitraire. « Exemple de notre ancien président qui a voulu que pour la messe de requiem de sa femme le clergé (les prêtres) soient en blanc en lieu et place du violet courant ».
Merci car j’ai pensé mettre désormais mes sources, ce sont : Catéchèses de l’Eglise Catholique, les Sites Internet comme ; ceremoniaire.fr ; michel-gabrel.fr ; wikipedia.fr etc. et des livres de formations catholiques puisse que je suis Catéchiste et membre de la sous commission lecture monitions mais j’avoue que j’ai toujours voulu devenir prêtre.
Notre aumônier qui lui est Prêtre vous donnera de plus amples informations dans cette même rubrique. Chalum et restons en unions de prière

Merci Arsène pour tes recherches et tes contributions! Il ne faut pas parler vite car ce que tu dis peut te suivre: "tu as toujours voulu devenir prêtre". Tu n'es pas encore marié, donc la route est ouverte........
Take care frangin!

Merci

Bravo à tous pour vos lumineuses réponses. Je pense que Son Eminence Hervé O. Mgr de la Sacristie, peut nous en dire plus

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 177 autres membres