Sous COMMISSION LITURGIE St Jacques

mercredi 23 février 2011

Siège de la Sagesse (I)

Avant l’Annonciation, Marie est déjà tout à Dieu, elle est offerte, elle est donnée, elle est pauvre, elle attend. Mais elle ignore encore avec quelle plénitude doit se réaliser en elle le mot du Cantique « Je suis à mon Bien-Aimé, et son cœur est tourné vers moi (Cant., VII, 10)»

Elle savait sans doute par cœur les Ecritures; elle avait compris leur mouvement secret, l'orientation christique de chaque parole, où le souffle brûlant de l'Esprit consume toutes les scories de l'humanité impure à laquelle sont confiés les gestes de Dieu. Elle y cherche une Présence, elle y trouve une Personne où toute l'espérance humaine est contenue. Son cœur ne bat que dans cet appel « Que la Vierge conçoive et enfante un fils » (Is., vii, 14).

Elle n'a jamais pensé qu'il pût être question d'elle. Son regard n'a qu'une direction dont il ne se départit jamais. Son regard est simple : elle ne s'est jamais aperçue d'elle-même.

Maurice Zundel (1897-1975)

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.



08/03/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 177 autres membres